La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

STRATÉGIE D'INTERVENTION

2016-2018

PLAN D'ACTIONS

ACCORD POUR LA PAIX

MANUELS DE PROCÉDURES

Manuels de Procédures de la CVJRManuels de Procédures de la CVJR

Partagez !

SOUS-COMMISSION IV : SENSIBILISATION ET RÉCONCILIATION

Posté le 26/04/2016

Cette sous-commission mène deux activités principales en parallèle. D’une part, elle facilite l’organisation de dialogues inter et intra-communautaires, notamment par la tenue d’audiences thématiques dédiées à identifier les causes profondes de tensions locales, et à mettre en avant des modalités traditionnelles de pacification afin de faciliter, notamment, le retour des réfugiés et déplacés. En effet, la CVJR considère que c’est spécifiquement par la promotion de la justice et par l’établissement de la vérité sur le passé que les réfugiés et les déplacés pourront enfin rentrer chez eux.

La sous-commission IV, afin de respecter pleinement le mandat imparti à la CVJR, sera divisée entre deux unités : une unité spécifiquement chargée des activités liées au dialogue, et une autre à la question du retour des réfugiés et des déplacés.

Par ailleurs, la sous-commission organise diverses manifestations culturelles, artistiques ou religieuses destinées à promouvoir la réconciliation et veille à la plus large diffusion des activités et conclusions des travaux de la CVJR, en lien avec la cellule de communication.

Tâches spécifiques :

-          Suggérer toutes les mesures pour la sauvegarde de la mémoire nationale et installer les mécanismes adaptés pour éviter la répétition de telles violations ;

-          Suggérer des solutions pour empêcher la répétition de telles violations dans le futur ;

-          Suggérer des moyens efficaces pour renforcer la production et la création

-          intellectuelle, artistique et littéraire aptes d’entretenir la mémoire nationale ;

-          Organiser des audiences thématiques propres à favoriser la réconciliation et le dialogue intercommunautaire en comprenant les causes profondes des préjugés et

-          des violences ;

-          Suggérer des mesures et mécanismes pour mémoriser les actes de violations

-          commises dans toutes les régions de la république ;

-          Formuler les suggestions et procédures capables de renforcer la construction

-          démocratique contribuant à la création de l’Etat de droit ;

-          Lancer des activités et des manifestions ayant pour but d’entretenir la mémoire

-          nationale des victimes des violations et incorporer les valeurs de la tolérance, la

-          citoyenneté, le respect des droits de l’homme et la non-violence ;

-          Favoriser le retour des réfugiés et des personnes déplacées en créant les conditions de la confiance et en organisant, conformément aux coutumes locales, des cérémonies du retour et de la réintégration.

Cette sous-commission sera appuyée par des consultants ponctuels, y compris des spécialistes des traditions locales et des coutumes, et des spécialistes du droit des réfugiés. Elle travaillera en étroite collaboration avec les chefs traditionnels et religieux.

Quatre (04) ou cinq (05) commissaires, en fonction de leurs expertises respectives, seront aussi détachés au sein de cette sous-commission. Tous les experts extérieurs répondent aux commissaires.